Boycott en intersyndicale du CTREA Bourgogne Franche Comté

Déclaration CTREA du 21 mai

Face au manque de moyen annoncé pour la rentrée 2019, nous ne siègerons pas au CTREA BFC du 21 mai 2019.

Nous ne pouvons accepter :

  • Un telle baisse de DGH.
  • L’impact important sur certaine lycée (DGH en baisse de plus de 100h) qui laisse à penser que les bacs techno et généraux ne sont plus une priorité pour l’EA.
  • Une réforme de la voie techno et générale faite dans la précipitation, sans concertation, qui laisse envisager une rentrée 2019 difficile.
  • Une part important des HNA, soit disant pour laisser plus d’autonomie au LEGTA, mais qui se traduit sur le terrain par une tension importante pour les équipe et donc une dégradation des conditions de travail et des conditions d’apprentissage pour les jeunes.
  • Une augmentation des seuils de dédoublement au détriment de l’enseignement et de la sécurité des élèves alors que de plus en plus d’élèves ont besoin d’un suivi personnalisé.
  • La majorité des OS au niveau nationale ont déjà dénoncé et voté contre ces réformes, ont proposé d’autres solution qui n’ont même pas été discuté par la DGER.

A cela se rajoute beaucoup d’inquiétude des personnels au sujet de la mise en place de la réforme de l’apprentissage et formation continue.