CAP des IR du 23 novembre 2018 – Déclaration liminaire

Monsieur le Président

Nous voulons vous faire part du malaise que ressentent les agents de la filière FR et principalement des Ingénieurs de recherche. Les ingénieurs de recherche, pour la plupart d’entre eux, se battent quotidiennement pour la reconnaissance de leurs missions.

Dans un établissement d’enseignement, dans un département d’enseignement et de recherche, ils ont peu de chances de se voir confier les responsabilités auxquelles pourtant leur statut leur permet de prétendre. Quel que soit le projet, on préférera un enseignant chercheur à un IR. Quel avenir, quelles possibilités pour un IR dont le poste aura été ouvert pour pallier le manque de poste de MC ? S’il reste IR, il aura peu de perspectives…

Pour la promotion, certains agents voient leur dossier fait à la va vite car on se soucie peu qu’ils fassent une carrière.

Cela devient encore plus critique aujourd’hui qu’ils doivent entrer coûte que coûte dans les groupes de fonctions du RIFSEEP. Alors que la plupart des appellations porte le titre de « responsable », peu d’entre eux osent l’utiliser, car dans nos établissements, ce sont toujours les enseignants chercheurs qui sont « responsables ». Les IR restent les « petites mains ».

Lire la suite