Déclaration liminaire CAP des adjoints administratifs 3 & 4 décembre 2019

PROJET SACLAY 

Qu’en est-il du projet de départ vers Saclay ? C’est encore une interrogation qui reste dans l’obscurité, un sujet tabou pour Agroparistech.

Les agents ne sont pas encore prêts pour ce départ qui semble imminent.

L’accompagnement n’est pas la préoccupation de l’administration, les agents commencent à faire des demandes de mobilité.

A force de départs, Le directeur d’Agroparistech risquerait de se retrouver à SACLAY en tête à tête avec son SG.

Avez-vous évalué le nombre de personnes intéressées pour partir à SACLAY ?

CHORUS DT : UNE DECENTRALISATION DES MISSIONS VERS LES LYCEES

La surcharge de travail des agents dans les lycées n’est pas arrivée à son terme.

Comme on le sait le traitement, des frais de déplacement des personnels de l’enseignement agricole n’est plus la mission de la DRAAF, elle est désormais attribuée à l’EPLEFPA.

Cette décision a été annoncée la veille pour le lendemain. Inutile de vous dire que les agents n’ont pas été préparés. La formation de courte durée n’a pas suffi à les rassurer, ni à les mettre à l’aise dans l’utilisation de cette nouvelle plateforme.

La DGER en est encore à compter le nombre d’élèves dans chaque établissement pour savoir si l’établissement est en sur-dotation. Lors des réunions ATLS, il est encore présenté des chiffres et des tableaux. C’est une approche uniquement comptable. Nous sommes loin de la réalité du terrain. La DGER est dans le déni total, elle a encore un long chemin avant de comprendre que les agents ne sont pas seulement des chiffres dans des tableaux Excel !

Il y a un réel besoin de recrutements. Les temps partiels, les départs ne sont pas remplacés.

SUPPRESSION DE 60 ETP – UN TOLLE POUR LES EPLEFPA

Il ne suffit plus de surcharger les agents, maintenant les départs à la retraite ne sont plus remplacés.

Les EPLEFPA payent au prix cher la déprécarisation de 2014 ! Lles agents titularisés en BNR !

Alors que le besoin est réel, la DGER annonce une suppression de 60 ETP. Cela suscite beaucoup d’interrogations – pour quels corps ? Pour quand ?

Que compte faire l’administration pour désengorger la situation ? Le personnel administratif n’est plus qu’une « bombe à retardement » qui à long terme finira par des burn-out, la fuite vers d’autres services…

Ne vous réjouissez pas !! aucun contractuel n’acceptera de venir travailler dans un lycée pour être payé au SMIC.

PROMOTIONS – CHANGEMENT DE GRADE

Pour l’Enseignement agricole, malgré la surcharge de travail, le transfert de certaines missions (chorus DT), les promotions sont invisibles.

Les gestionnaires RH de proximité ont également la gestion du personnel de Région (horaires, fournitures…)

Est-ce que l’administration a conscience que c’est aussi du temps à consacrer pour ces agents, en plus de leur fonction habituelle.

Comme chaque année, vous nous annoncez l’équilibre entre les secteurs d’activités.

Ce discours n’est plus approprié. On ne peut plus l’entendre. Les agents des EPLEFPA ne doivent pas être les parents pauvres du MAA. La fusion du corps intègre également que l’on ne doit plus se soumettre à des calculs entre secteur – Il faut maintenant penser agent du corps.

RECTRUTEMENT DES PERSONNELS ADMINISTRATIFS DE CATEGORIE C – LA REMUNERATION A « BAS PRIX »

Le Ministère a trouvé le bon filon !! des agents diplômés, payés 1200 euros pour des fonctions de catégorie B sur un contrat de C. Cherchez l’erreur !!

  • diplômés
  • contractuels
  • 1200 euros
  • fonction de B, contrat de C

Cherchez l’erreur ! Si vous trouvez, vous gagnez le prix de l’objectivité.

La réforme de la fonction publique est une aubaine pour le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Si les CAP permettent de faire remonter à la surface les difficultés du terrain, demain leur disparition risque de les isoler et de les éloigner de leurs droits.

EXAMEN PROFESSIONNEL DE SA ET DEMATERIALISATION

Alors que nous sommes en pleine mutation des technologies et des campagnes de sensibilisation écologique, la dématérialisation du dossier d’inscription de l’examen pro de SA n’est pas encore effective. Les agents doivent encore retourner leur dossier par voie postale.

Un effort peut-il être fait ?