Communiqué suite à l’audience avec le Conseiller du ministre 18 décembre 2020

Une délégation de FO Enseignement Agricole a été reçue ce vendredi 18 décembre par M Lévêque, Conseiller du ministre, en présence de M Maurer, Adjoint de la DGER.

Cette rencontre a été l’occasion pour FO Enseignement Agricole de porter à la connaissance du Conseiller du Ministre, plusieurs points d’actualité nécessitant échange avec pour objectif que des réponses politiques soient enfin apportées.

Les questions suivantes ont été abordées :

– Nomination de la Directrice Générale de l’institut Agro et de la Directrice Générale de l’Enseignement et de la Recherche. Les décrets sont en cours de rédaction. Ils seront publiés prochainement après validation du Président de la République.

Grenelle de l’enseignement 

FO EA déplore le manque d’ambition du dispositif et dénonce le manque d’attractivité des métiers de l’enseignement agricole.  

Le conseiller propose de travailler sur le recrutement et l’attractivité. 

FO EA demande la prime d’équipement de 150€ pour les professeurs documentalistes et TIM.

Le conseiller demande à ses services d’étudier la faisabilité de ce versement.

La classe exceptionnelle, l’accès au grade fonctionnel des PLPA, PCEA et CPE

FO EA dénonce que contrairement à l’éducation nationale de nombreuses promotions à la classe exceptionnelle sont données aux directeurs faute d’un statut de corps pour ces derniers, au détriment des enseignants et CPE. FO EA a souligné que cette demande n’était pas en opposition aux directeurs qui méritent une reconnaissance réelle de leurs implication et responsabilités mais que cela ne doit pas se faire en défaveur des personnels d’éducation pour qui la classe exceptionnelle a été créée.

Le conseiller du ministre évoque la possibilité de négocier de meilleurs taux de promotion pour le prendre en compte.

FO EA réaffirme la nécessité de reconnaître les missions de présidents de jury et adjoints.

Le conseiller du ministre suggère la piste indemnitaire.

les CoHS

Le conseiller a compris les positions défendues par l’intersyndicale. Le débat doit avoir lieu au CTEA du 5 janvier 2021. Il faut trouver l’équilibre entre les CoHS et les CHSCTREA.

Emplois gagés, ACB, directeurs CFA CFPPA. FO EA dénonce le manque de reconnaissance de ces personnels

Pour les emplois gagés, le conseiller répond que le fait que ces agents soient dorénavant payés directement par les établissements ne changera en rien leur statut. Pour les ACB, un Groupe de travail doit se réunir en mars sur la 2ème partie du Protocole. Quant aux directeurs des CFA et CFPPA, la question de leur rémunération et de leur indemnitaire sera étudiée après celle du statut d’emploi des personnels de direction.

Inclusion des jeunes en situation particulière – AESH

FO EA constate que l’Enseignement agricole accueille proportionnellement plus de jeunes dans cette situation que l’EN. FOEA demande que la reconnaissance des missions de chacun dans ce cadre soit clarifiée. Elle demande la sécurisation des emplois d’AESH.

Le Conseiller a rappelé la spécificité de l’EA d’accueillir ce public et a pris bonne note.

Infirmières, coordination

FOEA souligne que les infirmières sont très sollicitées en ces temps de pandémie. Elles doivent faire à la mise en place des protocoles, à l’accueil des malades, et de plus assurer le soutien psychologique des jeunes et même de leurs collègues, sans l’appui de psychologues ou du médecins scolaires. La prise de contact du coordonnateur, trop tardive, les laissent dans le stress et l’inquiétude. Elles manquent de reconnaissance pour leur investissement.

Le conseiller argumente que le coordonnateur nouvellement nommé doit prendre le temps d’étudier le contexte avant la rencontre prévue le 21 janvier 2021.

A l’issue d’une heure et demie d’échange, le Conseiller du ministre a été à notre écoute et a demandé aux services du ministère (DGER et SRH) de travailler sur les sujets que nous avons portés.