Lettre au Ministre

L’intersyndicale de Montpellier Supagro écrit au ministre au sujet de la situation des ACB

A l’attention de Monsieur le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, sous couvert de Madame l’administratrice provisoire de l’Institut Agro et directrice de Montpellier SupAgro

Vous avez créé par décret le 26 décembre 2019 l’Institut national d’enseignement supérieur pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Institut Agro).

Suite à cette création, une délocalisation dans la précipitation du système de paiement des salaires des contractuels de Montpellier SupAgro, école interne de l’institut Agro, auprès de la DDFIP 35 a été réalisée sans concertation ni information dans un délai permettant aux agents d’anticiper les dysfonctionnements suivants :

  • non-réception de leur salaire en janvier mais d’un acompte, et pour près de la moitié d’entre eux cet acompte ne représente pas 100% de la somme qu’ils auraient dû recevoir ;
  • absence de bulletin de salaire spécifique pour la paye de janvier ;
  • un taux d’imposition qui sera calculé sur le total des deux mois (janvier et février) ce qui fera basculer nombre d’agents (même les non-imposables) dans une tranche d’imposition supérieure.

Des moyens ont été débloqués pour permettre la création du nouvel Institut Agro afin de compenser les surcoûts et dysfonctionnements attendus lors de tels changements. 

Il est inacceptable de faire payer aux plus fragiles les dysfonctionnements rencontrés. Nous souhaitons donc que l’ensemble des agents impactés puissent bénéficier d’une indemnité compensatoire.

Par ailleurs, pour le bon fonctionnement de l’Institut Agro, nous souhaitons également que tous les efforts de communication soient mis en œuvre pour soutenir chaque agent concerné qui ne peut que subir la situation afin que les agents puissent ressentir le soutien de leur direction.

Une pétition pour soutenir les contractuels déstabilisés moralement et financièrement est en cours de signature. Nous vous la ferons parvenir en fin de semaine.

Montpellier le 11 février 2020

L’intersyndicale de Montpellier SupAgro