Santé et Sécurité au Travail des apprenants – 30 mai 2018

Communiqué suite au groupe de travail du CNEA

FO est représenté par Christine Heuzé, Jean-Pierre Naulin, Malika Fadlane et Nicolas Gilot.

La Sous Directrice des Politiques de Formation et d’Education (POFE) a annoncé que ce sujet est considéré comme prioritaire cette année. La responsabilité de l’enseignement agricole est forte dans la formation des jeunes, c’est la formation des futurs professionnels.

FO a déclaré que, depuis de nombreuses années, nous demandons la mise en oeuvre de formations à la Santé et Sécurité au Travail, notamment dans la voie professionnelle.

FO rappelle le Ministère à tous manquements liés à ses obligations de sécurité et qui le rendent coupable d’une faute inexcusable dès lors qu’il aurait eu conscience du danger qu’il aurait fait courir à ses usagers et personnels. En outre, il a aussi une obligation légale d’évaluation des risques pour la sécurité et la santé au travail comme tout employeur.

A cet effet, nous réclamons que les formations de SST et leur recyclage (Sauveteur Secouriste du travail) soient systématiquement intégrées aux référentiels afin que les élèves soient tous formés. En outre FO précise que les SST formés ont des missions de préventions des risques non négligeables à savoir :

  • repérer les situations dangereuses sur le lieu de travail et savoir à qui et comment relayer ces informations,
  • participer éventuellement à la mise en œuvre d’actions de prévention et de protection.

En conséquence, on ne peut pas se suffire de dispenser le PSC1 (Certificat Prévention et Secours Civiques de niveau 1) comme proposé par l’administration : le SST consacre une partie importante à la prévention des risques puis au secours alors que le PSC1 n’est qu’une formation de base aux premiers secours ! 

Lire la suite