CR CCP des directeurs du 20 juin 2018

 

Deuxième CCP de mouvement :

En 2017, 94 nominations ont eu lieu, lors de la réunion de 5 CCP. 2 CCP on suffit en 2018, pour en faire 93, y compris les « faisant fonction ».

Ce 20 juin, 16 nominations ont été faites en D1, 13 hommes et 3 femmes. 10 D2 ont pris des postes de D1. Pour les postes restant, une consultation électronique sera organisée.

En D2, 34 nominations ont été faites, dont 14 hommes et 18 femmes. Des « faisant fonction » sont confirmés mais n’apparaissent pas au mouvement.

En D3, 6 nominations ont été faites dont 2 femmes.

En D4, un homme a été nommé. Un « faisant fonction » sera nommé.

L’administration constate qu’il y a moins de postes vacants.

Il n’y aura pas d’appel à candidater pour le dernier tour qui n’est pas ouvert à ceux qui n’ont pas candidaté dès le premier tour.

La liste d’aptitude a obtenu 40 lauréats, tous recrutés.

Un point sur le statut des directeurs :

Lors du CTM (Comité technique ministériel) du 19 juin, FO a déclaré : « Parlons du statut des directeurs qui est complètement « embourbé » par absence de volonté politique de défendre ces personnels. L’affichage de soutien à ces personnels ne saurait suffire. Nous attendons des actes qui prouvent vraiment que le ministère soutient ces personnels essentiels au fonctionnement de nos EPLEFPA. Un statut d’emploi au rabais, sans garantie de niveau au recrutement et sans la transparence garantie par la CCP ne saurait les satisfaire. »

Les organisations de l’intersyndicale (FO, Snetap, Unsa) ont rappelé leur opposition à la proposition actuelle de l’administration car elle ne répond pas aux attentes des personnels en matière de sécurisation des parcours et de mobilité intraministériel ou encore en interministériel.

Elles dénoncent le manque de transparence induit dans le projet de texte qui ne prévoit plus de recrutement par liste d’aptitude, ni de CCP. L’administration propose de les ajouter, au mieux par simple note de service, ce qui n’est pas très solide du point de vue réglementaire.

Le DGER a proposé un groupe de travail qui devrait se réunir le 5 juillet.

Pour FO, un statut de corps permettra de satisfaire les revendications des personnels : reconnaissance et sécurisation des parcours, transparence sur le recrutement et la mobilité.

N’hésitez pas à nous contacter pour nous confier votre dossier (promotions ou mobilité).

Pour FO
Fabrice Henry, élu
Christine Heuzé, experte