Numéro spécial AESH

1   VOTRE PLACE AU SEIN DE L’EQUIPE PEDAGOGIQUE

Vous êtes des membres à part entière de la communauté éducative au sein des établissements d’enseignement. Vous devez être présentés et intégrés à l’ensemble de l’équipe éducative par le Chef d’établissement.

Vous participez aux échanges entre l’enseignant chargé de la classe et la famille de l’élève bénéficiant de l’accompagnement.

Votre activité s’inscrit dans le cadre du projet personnalisé de scolarisation (PPS). Vous pouvez participer aux réunions des équipes pédagogiques et à celles des équipes de suivi de scolarisation (ESS).

Vous pouvez travailler avec l’infirmière de l’établissement, notamment en cas de prise de médicaments.

Vous disposez, en tant qu’AESH d’une adresse électronique professionnelle.

2   – VOTRE STATUT

FO Enseignement Agricole combat la précarité de tous les agents de l’enseignement agricole dont les AESH. FO Enseignement Agricole dénonce que le caractère précaire de votre statut demeure, quand bien même l’intitulé de votre poste a changé depuis la rentrée 2019.  Comme vous pouvez le voir dans le texte du code de l’éducation ci-dessous, ce dernier n’indique pas que le CDD se transformera en CDI de façon automatique.

L’article L. 917-1 du code de l’éducation autorise l’État, les établissements publics locaux d’enseignement (EPLE et EPLEFPA) et les établissements d’enseignement privés sous contrat à recruter des AESH en contrat à durée déterminée (CDD). « Les AESH en CDD sont recrutés pour une durée de 3 ans renouvelable une fois pour la même durée ».  

Votre contrat compte 41 semaines de travail. Les semaines, en sus des 36 semaines de temps scolaires, permettent de tenir compte des missions que vous effectuez en dehors du temps scolaire.

Votre carrière en CDD (contrat établissement) est suivie par la CCP régionale. Quand vous serez en CDI (contrat état) ce sera la Commission Consultative Paritaire (CCP nationale) des contractuels techniques et administratifs pourra intervenir. N’hésitez pas à interpeller vos représentants.

Votre rémunération ne peut être inférieure au traitement indiciaire correspondant au SMIC, ni supérieure au traitement afférent à l’indice brut 400.

Lire la suite