Compte rendu Groupe de travail CNEA 23 septembre 2020

BEPA – RENOVATION BAC PRO

FO rappelle son attachement à un diplôme professionnel national de niveau 3, dispensé par l’Enseignement Agricole Public, par la voie de la formation initiale continue. La disparition du BEPA entraine pour certains champs professionnels (Aqua, CF, TCVA…), la disparition de diplômes de niveau 3 pour l’Enseignement Agricole. Quant aux CAPA, qui couvrent les autres champs professionnels, rares sont ceux qui pourront être préparés dans les lycées agricoles publics.

I – Session 2021

– Fin de l’obligation de la certification intermédiaire,
– Délivrance d’une attestation valorisable pour cursus incomplet,
– Pas de PEP pour le BEPA 2022.

Deux possibilités s’offrent aux établissements :  

– Organiser le BEPA sous forme de CCF,
– Délivrer une attestation sous forme de relevé de notes.

Le relevé de note s’appuie sur et uniquement sur l’année de Première et sera délivré en fin d’année de Première.

Deux scénarii sont soumis aux GT : entrée disciplinaire ou entrée capacitaire.

Nous demandons à l’administration de retenir le scénario le plus facile à mettre en œuvre pour les équipes, sachant qu’aucun des deux n’est satisfaisant.

II – Session 2022 

A partir de la session 2022 des attestations de capacités seront délivrées à l’issue de la classe de première.

Trois scenarii sont présentés : en point commun ils ne prennent pas en compte les capacités acquises en classe de seconde.

                1 – Validation à partir de 2 ou 3 CCF du bac pro passé en fin de Première,

                2 – Validation des capacités du BEPA à partir du CC de Première,

                3 – Validation à partir de CCF de la Première et prise en compte des périodes de formation en milieu professionnel.


Quel que soit le scenario retenu, de nombreuses questions restent en suspens :

Comment valoriser les acquis de Seconde ?
Quelle possibilité de rattrapage en cas de non validation ?
Quelle reconnaissance par les conventions collectives de ces attestations ?
Comment une partie d’un diplôme de niveau 2 peut attester d’un niveau 3 ?…

Un groupe de travail aura lieu en novembre pour retenir un scenario. D’ici là, l’administration nous demande de lui faire remonter nos remarques sur chacun des scenarios.

III – Rénovation du tronc commun des Bac Pro

L’objectif annoncé est de repenser le tronc commun pour que la Bac Pro soit une passerelle entre le CAP et le BTS. Repenser les 4 blocs de compétences avec, en finalité, la poursuite d’études, l’insertion sociale et professionnelle.

La rénovation concerne toutes les spécialités mais sera mise en œuvre en premier sur le Bac Pro aquaculture (pour lequel il n’y a pas de CAP).

La réforme se fera à horaire constant pour le tronc commun.

L’administration nous présente les résultats d’une enquête (253 retours) qui justifie cette réforme.

Au sujet de cette enquête (novembre 2019), peu d’entre nous en ont eu connaissance et ceux qui l’ont vu passer estiment que les questions étaient mal formulées et sans lien avec la nécessité de rénover le tronc commun.

Nous nous interrogeons sur la méthodologie même de l’enquête.

Les prochaines étapes consisteront à un travail disciplinaire sur la réécriture des blocs de compétences.