CONSEIL FÉDÉRAL DE LA FGF-FO 18 et 19 juin 2019 RÉSOLUTION UFR-FO

POUR LA DÉFENSE DES PENSIONNÉS DE LA FONCTION PUBLIQUE

La commission exécutive de l’UFR-FO réunie le 19 juin au siège de la Confédération Force Ouvrière à PARIS constate que les résultats des luttes des salariés, des retraités et des chômeurs n’ont pas encore permis d’empêcher les contre-réformes du gouvernement.

LES PENSIONNÉS DE LA FONCTION PUBLIQUE SONT SOLIDAIRES DE TOUS LES RETRAITÉS FO

La commission exécutive de l’UNION FÉDÉRALE DE RETRAITÉSFO (UFR-FO)

  • Soutient l’Union Confédérale des Retraités-FO (UCR-FO).
  • Elle s’inscrit dans les principes édictés par son règlement intérieur et souligne avec force son attachement à l’adhésion des pensionnés par le biais de leurs syndicats nationaux.
  • Le bureau national de l’UFR-FO a fidèlement et avec conviction appelé à suivre les mots d’ordre de l’UCR-FO, ainsi que les décisions prises par son comité exécutif.
  • La Commission Exécutive de l’UFR-FO :

Rappelle que l’UFR-FO est partie intégrante de la FGF-FO qui s’inscrit dans le cadre de la défense du Statut Général de la Fonction Publique dont le code des pensions civiles et militaires est l’un des piliers.

NOS PENSIONS SONT UN DROIT OUVERT PAR UNE COTISATION. ELLES NE SONT NI UNE ALLOCATION SOCIALE, NI UNE VARIABLE D’AJUSTEMENT.

NOS PENSIONS SONT UN SALAIRE DIFFERÉ DONT L’ÉTAT DOIT GARANTIR LE TAUX DE REMPLACEMENT.

LES REVENDICATIONS DES PENSIONNÉS  FORCE OUVRIÈRE SONT CONNUES :

  • Annulation immédiate de la hausse de la CSG pour tous les pensionnés 
  • Fin du blocage du niveau des pensions imposé depuis cinq ans 
  • Retour à l’indexation annuelle des pensions, des complémentaires et des reversions, sur l’augmentation du salaire moyen et rattrapage pour tout le monde, à concurrence de la perte du pouvoir d’achat estimée à 20% en 15 ans
  • Aucune pension inférieure au SMIC 
  • Rétablissement de la demi-part pour les veuves et veufs et les parents isolés ayant élevé seul(e) un enfant pendant moins de 5 ans 
  • La suppression de la fiscalisation des majorations de pensions accordées aux pensionnés qui ont élevé au moins trois enfants.
  • Suppression de la contribution additionnelle de solidarité (CASA) -0,3 % acquittée depuis le 1er avril 2013 par tous les pensionnés imposables, pour financer le coût de la prise en charge de la perte d’autonomie (contribution qui de surcroît a été détournée plusieurs années de son objet).
  • Création d’un 5ème risque – géré par la Sécurité Sociale – couvert par une cotisation solidaire et universelle, qui seule permettrait de garantir la solidarité et une égalité de traitement des personnes âgées sur l’ensemble du territoire.
  • Pour les EHPAD et avec l’UCR, nous demandons des mesures concrètes : 

→ Au minimum la mise en œuvre de la préconisation du rapport de l’Assemblée Nationale à savoir, un(e) salarié(e) par résident(e) – 60 soignants(es) pour 100 lits.

→ La formation, ainsi que la revalorisation des rémunérations, et des perspectives de carrière de ces personnels.

→ L’abrogation de la convergence tarifaire et l’augmentation des dotations à hauteur des besoins 

→ La prise en charge à 100% de la perte d’autonomie par la sécurité sociale dans le cadre de la solidarité nationale et d’un service public de l’autonomie 

→ L’application d’une diminution significative du reste-à-charge considérant notamment que les amortissements ne doivent pas être retenus pour le calcul du tarif hébergement mais supportés par la collectivité départementale.

→ Que les départements, qui ont la compétence « action sociale » reçoivent de l’Etat leur dû : des fonds de concours à hauteur des besoins, à commencer par le financement à 50% de l’APA via la CNSA.

Lire la suite