Groupe de travail sur la mise en œuvre de la Loi « Liberté de choisir son avenir professionnel »

Le groupe de travail était présidé par la Sous Directrice des politiques de formation et d’éducation.

Elle rappelle que la loi « Liberté de choisir son avenir professionnel » a été adoptée le 5 septembre 2018.

Elle informe que la mise en œuvre s’étendra sur trois ans avec des périodes transitoires et que le ministère de l’agriculture entend déployer un plan d’accompagnement afin de permettre aux établissements et aux agents de se projeter. 73 décrets d’application, dont 10 concernant l’enseignement agricole, doivent être rédigés dans les 6 mois à venir.

Au cours de ce groupe de travail, la Sous Directrice propose de présenter le plan d’accompagnement que la DGER se propose de mettre en place avec la collaboration d’Eduter d’AgroSup Dijon puis de prendre les questions des OS portant sur la loi.

En préambule FO Enseignement Agricole a réaffirmé sa position contre la loi.

Alors que l’EPLEFPA était considéré par le ministère du Travail, quand nous l’avons rencontré, comme le modèle de mise en œuvre de la loi, on nous parle de « changement », dans ce premier groupe de travail depuis la promulgation de la loi. Nous nous interrogeons : pourquoi parle-t-on d’accompagner les structures et les personnes ? Quels impacts sur nos EPLEFPA ? sur nos CFA et CFFPA ? Nous nous interrogeons, par exemple, sur l’intégration possible d’adultes dans les CFA et ce dès le 1er janvier prochain. Comment accueillir ces nouveaux publics en cours d’année scolaire ?

Et surtout, FO Enseignement Agricole rapporte aussi les inquiétudes légitimes des personnels, et notamment celles des Agents Contractuels sur Budget qui sont les premiers exposés aux changements induits par la loi. Ils sont déjà, on le sait, la variable d’ajustement des centres en difficultés.

Lire la suite