Appel 05 décembre LEGTA de Montardon

Les personnels du LEGTA de Pau Montardon, réunis le 21 novembre 2019 avec les sections syndicales SNETAP-FSU et FO-Enseignement Agricole, revendiquent

LE RETRAIT DU PROJET DE RETRAITE « UNIVERSELLE » PAR POINTS

Cette réforme entraînerait une baisse des pensions de retraites pour tous les salariés et la destruction des régimes particuliers dont le code des pensions des fonctionnaires :

  • La fin du calcul des retraites sur les 6 derniers mois (les meilleurs dans la carrière des fonctionnaires) ou les 25 meilleures années (régime général)
  • Un montant de retraite inconnu au moment de calculer ses points et une valeur des points révisable chaque année, par le gouvernement, en fonction des contraintes budgétaires et financières,
  • Le nombre de points calculé uniquement sur les heures travaillées, hors chômage, maladie ou congés de maternité.
  • Ce serait une perte allant jusqu’à 40% de pension en moins. Des pertes mensuelles de 1000 Euros !
  • Un allongement de la durée de cotisation avec un « âge pivot » à 64 ans et des décotes (moins 10 % à 62 ans, moins 5% à 63 ans).

Cette réforme s’ajoute à toutes celles que détruisent les acquis sociaux, l’enseignement agricole public, les statuts et conditions de travail des personnels. Trop c’est trop !

De nombreuses grèves éclatent partout dans tous les secteurs, les appels intersyndicaux dans différentes branches et dans différents départements se multiplient pour la grève à partir du 5 décembre (Cf. appel CGT/FO/FSU 64).

Nous  estimons, par ailleurs, que les journées d’action saute-mouton ont fait la preuve de leur inefficacité, qu’il faut et que l’on peut bloquer le pays jusqu’à satisfaction, pour le retrait de ce projet de loi, et, dans la foulée, le retrait des réformes destructrices. Les appels à la grève illimitée à partir du 5 décembre à la RATP, à la SNCF, dans les transports, dans la chimie, le bâtiment, l’agroalimentaire,… pour le maintien des régimes de retraite montrent la voie.

Faire reculer le gouvernement sur les retraites, c’est mettre un coup d’arrêt  l’ensemble des contreréformes qui détruisent le service public d’éducation et le statut des fonctionnaires et ouvrir la voie à la satisfaction de nos revendications :

  • Revalorisation de nos salaires: augmentation immédiate et conséquente du point d’indice, rattrapage des pertes subies et abrogation du jour de carence.  
  • Retrait  de la Loi «Transformation de la Fonction Publique», le maintien de nos statuts, des prérogatives des CAP, des CHSCT…
  • Retrait de la Réforme des Lycées et Parcoursup. Arrêt de la baisse de la DGH et retour aux seuils de dédoublement initiaux. 

Aussi nous décidons : 

  • De rejoindre le mouvement de grève nationale et interprofessionnelle à partir du 5 décembre pour le retrait du projet Macron-Delevoye.
  • De transmettre cette motion aux collègues de l’EPL et discuter avec eux de la nécessité de faire grève. 
  • D’informer les parents par une lettre
  • De nous réunir en AG le vendredi 6 décembre à 8 heures (HMI) pour faire le point de la situation et décider de la reconduction de la grève.  

 Adopté à l’unanimité des présents

POUR UN SYSTÈME DE RETRAITES SOLIDAIRE ET INTERGÉNÉRATIONNEL

AVEC MAINTIEN DES 42 RÉGIMES SPÉCIAUX

NON A LA RETRAITE UNIVERSELLE PAR POINTS RETRAIT DU PROJET MACRON/DELEVOYE

TOUS EN GRÉVE DES LE 5 DÉCEMBRE 

MANIFESTATIONS JEUDI 5 DECEMBRE

PAU 10h30                                              place de Verdun

BAYONNE 10h30                                      place Sainte Ursule