Comité confédéral national 27 & 28 mars 2019 – Résolution

Résolution CCN 27 & 28 mars

Réuni, à Paris les 27 et 28 mars, le Comité Confédéral National réaffirme son attachement à « l’indépendance absolue à l’égard du patronat, des gouvernements, des partis, groupements ou rassemblements politiques, des sectes philosophiques et, de façon générale, son irréductible opposition à toute influence extérieure au mouvement syndical » (préambule des statuts de la cgt-Force Ouvrière).

Le CCN considère que la crise actuelle et le mouvement des « gilets jaunes » sont le produit des politiques économiques  et  sociales  menées  depuis  de  nombreuses  années  privilégiant  les  revenus  du  capital  au détriment du pouvoir d’achat des salariés et retraités, de la protection sociale et des services publics. Cela rejoint l’exigence de justice sociale portée par Force ouvrière. FO réaffirme l’urgente nécessité que l’action publique conduise à redonner le primat à l’objectif de la justice sociale tel que l’affirmait la constitution de l’OIT lors de sa fondation en 1919.

FO ne saurait être indifférente aux conséquences du réchauffement climatique et aux risques qu’il comporte ainsi  qu’aux  problématiques  liées  à  l’environnement.  FO  revendique  des  mesures  en  faveur  de  celui-ci, comme le développement de transports alternatifs de marchandises (fret SNCF…) ou le renforcement de la réglementation environnementale des entreprises. FO réaffirme son exigence de gel et de plafonnement de taxes  (TICPE  –  Taxe  intérieure  de  consommation  sur  les  produits  énergétiques-,  TVA  etc.)  qui  pèsent injustement sur le plus grand nombre, en particulier les salariés. FO revendique des mesures en faveur des  7 millions de personnes en situation de précarité énergétique. Le gouvernement doit soutenir son industrie par des mesures en faveur de son adaptation. Dans le cadre du développement de l’investissement dans le secteur de l’énergie et de l’environnement, FO porte avec la CSI la revendication majeure de garantir des mesures  de transition  fondées  sur  la justice sociale,  l’investissement  dans  des  politiques  industrielles et environnementales, coordonnées aux niveaux national, européen et mondial. FO appuie la détermination de la CSI d’exiger la création d’emplois qui répondent aux principes contenus dans les normes nationales et les normes internationales du travail définies par l’OIT.

Lire la suite