Déclaration liminaire CTEA 12 juillet 2021

Propos liminaires CTEA du 12 juillet 2021

Dans l’enseignement technique, après une nouvelle année de crise sanitaire, les personnels sont épuisés. Toute l’année scolaire, nous avons demandé en vain des aménagements des examens pour ne pas naviguer à vue. Et à la fin, nous nous sommes alignés sur l’éducation nationale. Concernant le bac, allons-nous continuer à appliquer les annonces de M. BLANQUER? Encore une fois, le ministre de l’éducation nationale communique, avec la presse, avant de dialoguer avec les personnels et leurs représentants. FO EA rappelle son opposition à la prise en compte du contrôle continu dans les examens, porte ouverte « aux diplômes maison ». Qu’en sera-t-il des futurs BTSA semestrialisés ?

Les lignes directrices de gestion (LGD) ne dissipent pas l’opacité sur les mobilités, les avancements et promotions. Que dire du manque de transparence dans le mouvement des personnels de directions, des retards sur les résultats des titularisations des enseignants et de celui sur les résultats des mobilités des contractuels ? 

Dans ces changements et mutations sans fin, les personnels sont inquiets sur l’avenir de leurs missions.

D’ailleurs, la manifestation sur le site du projet Hectar, le 29 juin dernier, a mobilisé beaucoup d’agents et des professionnels venus de partout en France pour soutenir l’enseignement agricole public contre la possible marchandisation de la formation.

Pour terminer sur une note plus positive, la plupart de nos collègues sont en congés mais espérons que de mauvaises nouvelles apparues pendant la période estivale ne viennent pas ternir leur retour et entamer l’enthousiasme de chaque nouvelle rentrée.

Merci de votre écoute.