Comme nous le craignions à l’issue du groupe de travail du 14 décembre dernier, le taux de promotion pour l’accès à la classe exceptionnelle est fixé à 10% de l’effectif du corps comme à l’Education Nationale par arrêté du 31 juillet 2018.

Or, à l’agriculture les Directeurs PLPA, PCEA et CPE (sous statut d’emploi) contrairement à l’Education Nationale où ils sont sous statut de corps, « émargent » dans ces 10%.

Autrement dit, nous demandions :

- soit d’avoir un taux de promotions supérieur pour prendre en compte ces ex enseignants et/ou CPE devenus directeurs

- soit d’obtenir que ces directeurs soient promus hors quota, ce que nous demandions en plan B.

Ayant alerté le Ministre sur ce problème en son temps, FO Enseignement Agricole regrette que celui-ci ne se soit pas suffisamment battu pour défendre ce dossier !

Car, outre le fait qu’il a visiblement capitulé sur l’obtention d’un meilleur taux devant ses collègues de la Fonction Publique et du Budget, donc en fait devant le Ministre de l’Economie et des Finances, il n’a toujours pas obtenu un statut de corps pour les directeurs (ex enseignants PLPA, PCEA ou ex CPE) !

Dès la rentrée FO Enseignement Agricole en tirera toutes les conséquences qui s’imposent en riposte à cette décision qui pénalisera tous les enseignants et CPE !

Pour tout renseignement :

Michel Delmas : 06 80 43 31 73 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Jean-Pierre Naulin à partir du 13/08 : 06 51 32 65 75 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Communiqué du 04 août 2018