En préambule à notre compte-rendu, nous souhaitons vous présenter les conditions dans lesquelles cette CAP s'est déroulée. Nous avons été la cible de manœuvres de la part de l'intersyndicale...

En effet, notre élue FO Enseignement Agricole n'a pas pu siéger à cette CAP pour des raisons de santé liées au travail.

Dans un souci de continuité de son mandat d'élue, elle nous a désignées comme expertes pour assister à cette CAP et défendre les dossiers pour lesquels nous nous étions engagés.

Or l'intersyndicale en a décidé autrement et a, en «catimini» demandé à l'administration la stricte application du règlement, nous concernant, c'est à dire :

  • de ne pas prendre en compte la liste FO présentée par notre élue
  • de ne pas laisser les experts FO participer aux débats.

La réglementation autorise la présence d'expert.es en l'absence d'élu.es. Dans la pratique l'administration autorise les experts présents à prendre la parole même en l'absence du titulaire.

Nous avons donc été empêchées de nous exprimer pendant cette CAP, à la demande des représentants syndicaux ! Nous regrettons amèrement cette décision.

Notre intégrité a payé!! l'administration a retenu 10 noms de notre liste sur 28 pour la classe supérieure et 9 noms sur 20 pour la classe exceptionnelle.

Pour finir avec une pointe d'humour dans ce comportement :

Au Royaume de l'hypocrisie la sincérité est la grande incomprise!!

Lire le compte rendu

L’ordre du jour de cette CAP était :

  • les promotions de grade au titre de 2018 de novembre dernier,
  • les mobilités,
  • les questions diverses.

Lire le compte rendu