Grâce à la mobilisation de nos organisations syndicales lors du 31 janvier 2019, le ministre a accédé à notre demande quant à la tenue d’un groupe de travail sur la précarité dans la sphère ministérielle.

Dont acte, ce matin, l’administration nous a reçus, nous a indiqué les contraintes pesant sur ce groupe de travail, au premier chef, absence de plan de déprécarisation en vue et cadre budgétaire contraint. Elle nous a cependant présenté :

  1. un état des lieux des agents contractuels du MAA au 31 décembre 2018, en annexe, excluant :
  • les contractuels de l’enseignement supérieur, au motif d’un observatoire en cours, conduit par la DGER
  • les agents contractuels sur budget
  • les contractuels de l’enseignement privé
  • les contractuels des opérateurs de l’Etat pour lesquels le ministère ne possède pas de données
  1. des éléments relatifs à la rémunération des contractuels
  2. les premiers éléments relatifs aux personnels sur « moyens temporaires »
  3. les recrutements et un bilan déprécarisation (Sauvadet) 2016 et 2018

Nos organisations syndicales ont estimé cet état de lieu incomplet et demandent la fourniture des données suivantes :

Lire la suite