Baisse des effectifs :

Pour la DGER les seuils de dédoublement pédagogique seraient en partie responsables.

Le mercredi 9 janvier, la DGER a convoqué un groupe de travail pour proposer des modalités de suppression des seuils dans les grilles horaires. D’après le DGER, ce verrou serait, pour partie, responsable de la baisse des effectifs. En effet, des candidats seraient laissés à la porte de nos établissements à cause des contingentements de classe. Et qui dit baisse des effectifs, dit baisse des moyens ! Pour 2019, la suppression de 50 postes, équivalents temps plein est déjà programmée.

NB : aucun document, ni données chiffrées analysant dans le détail ces baisses d’effectif ne nous ont été fournis.

Trois scénarii nous ont été présentés par le DGER :

  • Supprimer les références de seuil (sauf capacité de salles et sécurité).
  • Augmenter les seuils actuels (16-à17 ou 18 ou ????) (24à25 ou 26 ou ????).
  • Donner la possibilité, sous couvert d’autonomie, aux établissements et aux équipes de déroger aux règles de seuil existantes dans les grilles.

Réactions de la majorité des syndicats présents : aucun des scénarios ne convient.

FO Enseignement Agricole s’interroge :

  • Pourquoi nous demander notre avis sans nous fournir d’éléments de réflexion ni de diagnostic ?
  • Pourquoi les seuils seraient-ils responsables des baisses d’effectif ?
  • Pourquoi supprimer des règles, élaborées par l’Inspection et à visées pédagogiques, qui ne sont déjà pas toujours respectées, au risque de semer plus de « zizanie » dans les équipes ?
  • En supprimant les seuils et en laissant libre arbitre aux équipes (surtout de direction), qu’en sera-t-il de l’égalité des apprenants face à la formation ?

Nous, FO Enseignement Agricole sommes opposés à la suppression des seuils de dédoublement pédagogiques. En refusant cette suppression, prétendument pour pallier le problème de baisse d’effectifs, FO Enseignement Agricole défend le principe d’égalité et l’homogénéité de mise en œuvre des formations au plan national.

Pour augmenter les recrutements, FO Enseignement Agricole revendique l’abondement de la dotation, dans le cas où les pressions de recrutement sont importantes pour permettre aux établissements d’accueillir tous les élèves souhaitant rejoindre notre ministère.

Pour permettre l’augmentation de nos effectifs, FO Enseignement Agricole dénonce aussi la politique qui oblige à une fermeture de classe quand un établissement propose une nouvelle ouverture.

FO Enseignement Agricole refuse de céder à la pression de la DGER qui fait porter aux OS qui refusent la suppression des seuils, la responsabilité de la baisse des moyens de l’Enseignement agricole !

Malika FADLANE
Christine HEUZE
Nicolas GILOT

Télécharger le document