C’est la question à laquelle le Directeur général de l’enseignement et de la recherche a invité les organisations syndicales à réfléchir avec l’administration !

Le directeur général a déclaré que le nouveau ministre, Didier Guillaume, dans la continuité de l’action de son prédécesseur Travert est très impliqué pour limiter la « casse ». Néanmoins, le recrutement d’élèves baisse ces dernières années et il est difficile de maintenir les effectifs dans un contexte politique de baisse du nombre de fonctionnaires. Le projet de loi de finance, présenté par le ministre Travert aux organisations syndicales le 24 septembre prévoit la suppression de 50 postes pour 2019 (C’est ce qu’on appelle le « schéma d’emploi » en termes technocratiques ! C’est-à-dire que 50 postes auront dû être supprimés au 31/12/19).

Lire la suite