Agence d’accompagnement à la reconversion professionnelle des agents de l’Etat

Le Comité interministériel de la transformation publique avait acté le principe, le projet se concrétise désormais avec le lancement, en septembre prochain, de la mission de préfiguration d’une structure interministérielle, auprès de la DGAFP, d’une agence destinée à accompagner la mobilité et la reconversion professionnelle des agents de l’État.

Positionnée auprès de la DGAFP, cette mission de préfiguration devra dans un premier temps déterminer la vision d’ensemble du projet et les conditions de sa réussite, définir les contours de la structure et de l’organisation à mettre en place, ainsi que les modalités pratiques de fonctionnement et d’intervention. Cela fera l’objet d’une lettre de mission pour la préfiguratrice Bénédicte Le Deley.

Cette agence est le pendant de ce qui existe déjà dans les pays nordiques où sa mission, au-delà de l’accompagnement des agents, consiste en la gestion des postes vacants et le traitement des candidatures, sans oublier coaching, bilan de compétences, aide à la mobilité, formations dans le cadre de reclassement ou encore accompagnement familial… C’est finalement l’équivalent du pôle emploi.

Elle fait donc partie des outils du plan social national de la fonction publique que le gouvernement met en place au travers notamment de la loi de transformation de la fonction publique avec l’objectif récurrent de la dépense publique. 

Avec cette future agence, le puzzle continue de prendre forme. 

Privatisation des missions et remise en cause du statut général des fonctionnaires associés à la casse de la sécurité sociale, de l’assurance chômage, de la retraite sont l’effondrement des piliers qui constituent notre modèle social basé sur la solidarité et l’égalité des droits. 

La République une et indivisible s’éloigne tous les jours davantage sur l’ensemble du territoire.  La FGF FO s’oppose à cette vision anti-sociale, suicidaire économiquement, socialement et démocratiquement.