Communiqué CTREA Occitanie 15 juin 2017

 

Ambiance houleuse au CTREA Occitanie,.

Les représentants de FO Enseignement Agricole ont quitté la séance hier, 14 juin 2017, à Castelnaudary avec d’autres OS.

FO Enseignement Agricole s’est associée à la déclaration liminaire intersyndicale (FO Snetap et Sud) dénonçant l’absence de dialogue social en Occitanie, les conditions de la rentrée qui, faute de moyens, seront exécrables ou encore la souffrance au travail qui explose dans les établissements.

La cheffe du SRFD et le DRAAF ont refusé de nous donner des infos précises sur les conditions  réelles de la rentrée. Notamment aucun engagement de leur part n’a pu être obtenu au sujet de l’acceptation de tous.tes les redoublant.e.s, l’enveloppe DGH étant contrainte. En clair, si un établissement remplit ses seuils, il n’y aura pas de moyens supplémentaires pour accueillir ces redoublant.e.s, sauf si au niveau régional, d’autres établissements n’utilisent pas complètement leurs moyens !

Cette situation n’est pas tenable dans une Région où la hausse démographique est la plus importante de France. Nous aurons donc encore des élèves refusé.e.s et même certain.e.s, ne seront pas autoris.é.e.s à refaire leur année de terminale.

Il n’y a aucune création de postes au niveau ATLS, nos établissements seraient en majorité déjà trop bien dotés, même chose au niveau des AE, pas de création nette…

Aucun document n’a été fourni aux élus des personnels permettant de contrôler les affirmations de l’administration, nous en sommes réduits à la croire sur parole…

Nous avons tout de même pu obtenir, dans un contexte de fortes tensions entre les organisations syndicales et l’administration, un récapitulatif des seuils classe par classe.

Nous avons donc quitté la séance afin de protester contre l’obstruction au dialogue social  qui est récurrente dans cette Région.

Emmanuel Charasse, élu
 FO Enseignement Agricole au CTREA Occitanie